En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Traduction
 ↑  
 
 

buttons.gif

 Radio - Photo

 Electronique - Informatique - Arduino ...

 Et un peu d'humour, ça ne fait pas de mal

 .... ..

Pages externes ( s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre)

radioamateur.giffederations.gifnomenclature.gifaprs.gifwebsdr.gifm43.gif

Recherche
 
Fermer
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 2 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://f6hsq.net/siteweb/data/fr-articles.xml

Baofeng UV82L vs Yaesu FT60E : le Match

Attention : si ces appareils sont en vente libre, l'utilisation en est strictement réglementée ! Les vendeurs n'en parlent pas. L'important pour eux, c'est de vendre, et tant pis pour vous si vous vous faites prendre en infraction.
L'utilisation que j'en fais, est en tant que radioamateur muni d'une licence et d'un indicatif d'appel officiel.
Une utilisation en dehors de la légalité peut vous coûter très cher ! Et là, je ne plaisante pas. Vous risquez jusqu'à six mois de prison et 10000 euros d'amende.  Ces transceivers ne conviennent pas non plus pour la bande PMR 446 Mhz, car trop puissants.

Je posséde depuis plusieurs années déjà, un émetteur-récepteur portatif Yaesu FT60E, qui me donne toute satisfaction.
En voyant les prix de ces "fameux" Baofeng, j'ai fait l'acquisition du modéle UV82 L, en me disant que pour le prix, je ne risquais pas grand chose, et j'avais envie de l'essayer.

Voici donc le match Baofeng  contre Yaesu 

Au moment ou j'écris cet article (Mai 2018), le yaesu FT60 n'est plus fabriqué depuis un bon moment, mais on en trouve encore sur le web, neuf ou d'occasion.
Yaesu a sorti un modèle appelé FT65, mais il n'a rien à voir avec le FT60. Il semble être une copie des appareils chinois, mais je n'en dirai pas plus, ne l'ayant pas testé.
Le Baofeng UV82, pour sa part, est toujours d'actualité.
J'ai voulu voir ce que valent ces appareils chinois très bon marché, par rapport à un matériel "de marque".

Cette page n'est pas un catalogue. Je ne vais donc pas reprendre les caractéristiques des appareils.
Je ne vais pas non plus vous donner de mesures précises. Mon test est une appréciation de terrain, en réception et en émission.
J'ai essayé d'être impartial.

Les commandes et la programmation :

Le squelch : pas de bouton rotatif sur le Baofeng, il faut programmer le niveau de squelch avec les touches du clavier.
Sur le Yaesu, il y a un bouton rotatif pour régler finement le squelch, et le modifier à volonté.

Un encodeur rotatif permet sur le Yaesu de changer rapidement la fréquence, le canal ou la programmation.
Pour le Baofeng, il faut, là aussi, passer par des touches.

Pour ma part, je trouve les réglages plus faciles et plus intuitifs sur le Yaesu, mais d'autres préféreront peut-être le Baofeng à ce niveau.
Il n'y a pas de notice en français sur le Baofeng, mais certains amateurs ont mis en ligne des traductions. Qu'ils en soient remerciés !
Le Baofeng posséde un double vfo et une double commande ptt.
Le Yaesu est fourni avec un chargeur lent. Le chargeur rapide, avec son support, coûte à lui seul plus cher que le Baofeng complet 
Le Yaesu est nettement plus lourd que le Baofeng (construction plus robuste ? )
Le Yaesu  FT60 est "made in japan", ça devient rare !
 

La réception des bandes amateur :

La sensibilité est très bonne sur les deux appareils, avec un petit mieux sur le Yaesu, mais le Baofeng est quand même tout à fait satisfaisant.
La BF est plus puissante sur le Baofeng : 1watt pour 400mw pour le Yaesu.
Le Yaesu posséde un indicateur de niveau du signal reçu. Rien sur le Baofeng.
Le scanning est assez lent sur le Baofeng, beaucoup plus rapide pour le Yaesu.
Résistance aux interférences causées par des stations proches de la fréquence : excellents résultats pour le Yaesu, médiocres pour le Baofeng 
Je crois qu'on touche là au principal point faible de ce Baofeng.

A noter que si vous voulez écouter le trafic aviation, le Yaesu permet de recevoir la modulation d'amplitude (AM).

Il n'y a pas grand chose à dire sur l'émission. Les deux appareils fonctionnent bien. On m'a juste signalé une modulation plus percutante avec le Yaesu.

Conclusion :

Dans presque tous les cas de figure, le Yaesu FT60 est supérieur au Baofeng UV82, il est performant, facile et agréable à utiliser, bien pensé pour un usage amateur
Si on met à part les problèmes de réception cités plus haut, le Baofeng reste un appareil qui fonctionne pas mal, mais moins commode d'utilisation, à qui il manque certaines fonctions de confort
 (programmation pas évidente, absence de bouton de squelch, pas de s-mètre, pas d'encodeur rotatif).
Vu le prix, il reste néanmoins un bon choix.
Comme on dit, il y a mieux , mais c'est (beaucoup) plus cher.
Pour la fiabilité dans le temps, l'avenir nous le dira.

Ajout Octobre 2018 :

Après environ 6 mois, les contacts de la batterie du Baofeng sont en train de s'autodétruire !

Une des deux bornes est complètement oxydée. On dirait une vieille batterie de voiture qui a sulfaté..

No comment...


Date de création : 15/10/2018 16:04
Catégorie : Test Matos - Test Matos
Page lue 32 fois

vigilance.gif

foudre.gif

pub-marconi.jpg

La télévision haute définition, ce n'est pas nouveau ! eek